Newsouest : LÉO LE BOULAIRE, L’ARME FATALE DU PONT DE L’IROISE HAND-BALL

Article de Newsouest, du 23/11/2019

Lorsque début juin, les dirigeants du Pont de L’Iroise Hand-ball ont appris que Léo Le Boulaire souhaitait se rapprocher de leur club, ils ont d’abord eu du mal à y croire. Et pour cause, il est peu commun de passer de la division 1 à la prénationale en quelques mois. Pour Michel Creachcadec, coprésident du PIHB, « cette arrivée inattendue est extrêmement positive car elle s’intègre pleinement dans le projet du club. Notre structure est jeune, mais nous avons un projet de montée au niveau national sous 3 ou 4 ans. L’arrivée de Léo apporte une plus value à notre équipe première, et nous sommes très heureux de savoir qu’un club comme le PIHB puisse être attrayant ».

Revenu dans le Finistère dans le cadre d’une reconversion professionnelle, l’arrivée de ce joueur talentueux, formé à  Pleyben puis à Chateaulin, ne serait sans doute pas arrivée si l’équipe de Cesson n’avait pas été reléguée en Pro D2 au printemps dernier. « Si le club s’était maintenu, je ne serai probablement pas ici cette année. Le non-renouvellement de mon contrat m’a amené à réfléchir rapidement à mon après-carrière et j’ai souhaité reprendre mes études d’ingénieur. L’opportunité s’est présentée sur Brest, et je n’ai aucun regret car je prends beaucoup de plaisir à mener mon double projet tant sportif que de reconversion ». Et comme quand le plaisir est là, souvent les résultats sportifs suivent naturellement, en ce début de saison, les performances du Pont de l’Iroise sont plus que satisfaisantes. 

Deuxième buteur de prénationale avec 51 buts marqués, Léo Le Boulaire tire l’équipe vers le haut mais reste très modeste et s’est parfaitement intégré dans le collectif comme en témoignent Benoit Darré et Jean-Yves Millière co-entraineurs de l’équipe première. « Tant dans l’état d’esprit que d’un point de vue technique et tactique son arrivée est très positive. Outre ses qualités intrinsèques, il a toujours fait preuve de beaucoup d’humilité, tout en gardant un esprit de compétiteur qui amène l’ensemble de l’équipe à progresser ». Ainsi dimanche dernier, dans le choc au sommet face à l’avenir du Ponant, Léo le Boulaire a une nouvelle fois démontré l’étendue de son talent en marquant 7 fois. Preuve de son adaptabilité et de sa volonté de favoriser le collectif à l’exploit individuel, il n’a pas hésité à jouer au poste d’arrière lui qui est ailier de formation. Et à voir la joie de ses coéquipiers à l’issue de leur superbe victoire, nul doute que sa motivation pour permettre au PIHB de rester au sommet de la prénat’ va s’en trouver décupler.

Lucide, il refuse pourtant d’afficher de grandes prétentions. « N’oublions pas que nous sommes promus à ce niveau. La dynamique actuelle est positive mais la saison est encore longue. Nous prenons les matchs un par un et notre ambition première est le maintien, ce qui est maintenant très bien engagé ». En tout cas que si son équipe arrive à maintenir la volonté et l’état d’esprit conquérant qu’elle affiche, nul doute qu’elle réussira une très belle saison et qu’elle sera proche du sommet. Ce ne sont pas les 400 spectateurs présents dimanche qui témoigneront du contraire.

Pierre-Yves Guéguen.